https://docs.microsoft.com/en-gb/dynamics365/marketing/embed-forms Liquides inflammables classe 3 : entreposage et transport | DSV
Logo DSV

Entreposage et transport de liquides inflammables

Classe 3 : Liquides inflammables

Certains liquides inflammables proviennent du pétrole, par exemple l'essence, le kérosène. D'autres sont fabriqués par des procédés naturels ou industriels, par exemple les alcools. L'entreposage de liquides inflammables est soumis à une réglementation très stricte.

Les vapeurs sont créées lorsque certaines molécules du liquide ont une énergie suffisante et se déplacent à une vitesse suffisante pour s'échapper de la surface dans l'espace aérien au-dessus. Plus le liquide est chaud, plus les molécules atteignent ce niveau d'énergie et de vitesse, et plus les vapeurs se forment rapidement.

Les vapeurs sont invisibles, et toujours beaucoup plus lourdes que l'air. Elles s'écouleront vers le bas et s'accumuleront au point le plus bas. Les vapeurs se mêlent facilement à l'air, lorsque le mélange est dans les limites d'explosion pour le matériau en question, il brûlera ou explosera lorsqu'il s'enflammera.

Le point d'éclair est la température au-dessus de laquelle le liquide dégage juste assez de vapeur pour créer une inflammation au contact de l'air, c'est-à-dire à la limite inférieure d'explosion. En dessous du point d'éclair, des vapeurs insuffisantes se forment pour créer un mélange inflammable. Plus le point d'éclair est bas, plus la vapeur se forme facilement à des températures normales et plus le risque est grand.

Le point d'éclair de l'essence est de -40 °C, il brûle donc facilement à des températures normales. Le point d'éclair du diésel est de +65ºC, il doit donc être chauffé avant de pouvoir brûler. La limite supérieure de l'ONU pour la classe 3 est normalement FP 60ºC, au-dessus de laquelle le matériau n'est pas considéré comme dangereux pour le transport. Cependant, le diésel est récemment entré dans le champ d'application complet du Règlement. Au-delà de cela, un liquide inflammable est inclus dans la classe 3 s'il a un FP supérieur à 60 °C et est transporté à une température supérieure à son point d'éclair. S'il est transporté à une température supérieure à 100º C et inférieure à son point d'éclair, il est inclus dans la classe 9.

La température d'auto-inflammation est la température à laquelle la vapeur s'enflamme dans l'air sans source d'inflammation. L'AIT est beaucoup plus élevé que le FP, par exemple pour l'essence, il est de 300 °C, l'effet est utilisé dans les moteurs diésel, où aucune bougie d'allumage n'est requise.

Classe 3 : liste des liquides inflammables

Les liquides inflammables sont placés dans des groupes d'emballage en fonction du point d'ébullition et du point d'éclair.

Groupe d'emballage

Point d'ébullition initial

Point d'éclair (coupe fermée)

Groupe d'emballage I

Point d'ébullition inférieur à 35º C

 

Groupe d'emballage II

Point d'ébullition supérieur à 35º C

Point d'éclair inférieur à 23º C

Groupe d'emballage III

Point d'ébullition supérieur à 35º C

Point d'éclair >23º C et <>º C

Les liquides inflammables sont principalement utilisés comme carburants dans les moteurs à combustion interne des véhicules à moteur et des aéronefs et, en tant que tels, représentent de loin le plus gros tonnage de marchandises dangereuses transportées par voie terrestre. Ils sont également utilisés en quantités beaucoup plus faibles comme intermédiaires chimiques, ou comme support pour peintures, vernis, encres, adhésifs, etc.

Dans l'ensemble, il est important de souligner que l'entreposage de liquides inflammables, également dans des entrepôts, et le transport de liquides inflammables nécessitent une formation et des connaissances spécialisées afin d'éviter tout danger pour la vie et les biens.

Des questions?

Nos experts sont prêts à aider. Nous contacter et nous trouverons la solution dont vous avez besoin.

Nous contacter