Logo DSV

Transport de marchandises dangereuses de catégorie 5

Catégorie 5 - Substances oxydantes

Catégorie 5.1 - Agents oxydants

En raison de leur forte teneur en oxygène, il s'agit souvent de matériaux réactifs. Ils peuvent réagir avec d'autres matériaux inflammables ou combustibles, et la chaleur générée peut déclencher la combustion de ces derniers. Ensuite, les agents fournissent l'oxygène pour les maintenir en combustion sans aucune aide de l'oxygène dans l'air, comme c'est le cas avec une combustion normale.

De tels incendies peuvent donc éclater et se prolonger dans des espaces confinés, par exemple à l'intérieur des cales. Et une fois démarrés, ils peuvent être difficiles à éteindre. Une couverture avec de la poudre ou de la mousse est inutile, car l'oxygène est déjà présent dans l'agent situé en-dessous.

Le seul remède consiste à utiliser une grande quantité d'eau froide, mais si le feu se trouve dans un espace clos, il peut être difficile à atteindre et la chaleur générée est telle qu'une très grande quantité d'eau peut être nécessaire.

Certains oxydants peuvent être explosifs s'ils sont fortement chauffés, en particulier en présence de carbone. Le nitrate d'ammonium mélangé à de l'huile d'hydrocarbure, par exemple le diesel, devient un explosif puissant, très utilisé dans les industries extractives et par les terroristes.

Le nitrate d'ammonium est facilement disponible, car il est fabriqué en grandes quantités dans le monde entier comme engrais agricole, afin d'apporter un supplément d'azote aux cultures. Les plantes absorbent directement le nitrate et extraient l'azote pour construire les protéines.

Catégorie 5.2 - Peroxydes organiques

La molécule contient des structures contenant du carbone (organique) liées par une double liaison oxygène (peroxyde). Ainsi, le carburant et l'oxygène sont ensemble dans la même molécule, ce qui les rend encore plus sujets à l'inflammation qu'un matériau combustible à part.

Ils sont conçus pour être réactifs pour un certain nombre d'utilisations industrielles et peuvent par conséquent être instables et parfois explosifs. Lorsqu'ils sont développés pour la première fois, ils peuvent être classés en catégorie 1 ou en catégorie 5.2 généralement en fonction de l'utilisation finale prévue. Sur la seule base de leur structure chimique, ils pourraient être considérés comme l'un ou l'autre.

Ils doivent souvent être maintenus au réfrigérateur pour les maintenir inactifs, puis la température doit être soigneusement contrôlée. Dans le cas contraire, s'ils dépassent une certaine température spécifique au matériau, ils commenceront à se décomposer rapidement, comme les matériaux autoréactifs de la catégorie 4.1, entraînant une progression incontrôlable vers un incendie ou une explosion.

En raison de leur nature réactive, ils peuvent être très dommageables pour le corps humain, en particulier pour les yeux.

Besoin d'aide?

Nos experts sont là pour vous aider.